L'Empire se livre vous propose de découvrir l'histoire du Premier et du Second Empire au travers des événements organisés par la ville de Rueil-Malmaison et des livres écrits sur le sujet.


Vous pourrez ainsi y trouver des informations sur le Colloque Rueil Ville Impériale 5e édition et sur la séance de dédicaces des ouvrages qui se dérouleront comme chaque année à la Médiathèque Jacques-Baumel.

Salon Premier et Second Empire 2014



Organisé en partenariat avec les revues
Napoléon 1er et Napoléon III


Samedi 29 Novembre 2014
15h30 -18h30
Médiathèque Jacques-Baumel
15-21 Boulevard du Maréchal Foch, 92500 Rueil-Malmaison


Dans le cadre du « Colloque Rueil Ville Impériale », la Ville de Rueil-Malmaison met en place la 2ème édition du « Salon du Livre Premier et Second Empire ». En partenariat avec les revues Napoléon 1er et Napoléon III, le salon se déroulera le samedi 29 novembre de 15h30 à 18h30 à la Médiathèque Jacques-Baumel.

Conviviale et ouverte à toutes les générations, cette seconde édition donnera l'occasion aux amoureux des deux Empires de venir à la rencontre d'historiens, illustrateurs et romanciers lors de séances de dédicaces. Vous pourrez aussi découvrir un tout nouvel aspect de cette période historique au travers d'ouvrages qui vous révéleront des anecdotes et des situations inattendues.





Invitée d'honneur : Christine Orban
pour son roman "Quel effet bizarre faites-vous sur mon coeur"
Albin Michel


LES AUTEURS




Jacques - Olivier BOUDON


Jacques-Olivier Boudon, professeur d'histoire à Paris IV-Sorbonne, est l'un des plus grands spécialistes français de la Révolution et du Premier Empire. Il a publié de nombreux ouvrages sur la question. Il est le président de l'Institut Napoléon et dirige la publication de la revue de cette organisation. Il fait partie du jury des Grands Prix de la Fondation Napoléon et du Prix Mérimée attribués à des chercheurs publiant des travaux sur l'histoire des deux Empires. Dernièrement, il a publié « Napoléon et la campagne de Russie : 1812 » (Éd. Armand Colin), « Napoléon et le 1er Empire » (Ed. J.-P. Gisserot), « Napoléon expliqué à mes enfants » (Éd. du Seuil) et « La campagne de France, 1814 » (Éd. Armand Colin).

_______________________________________________________________________________________________

Pierre BRANDA


Pierre Branda (né le 8 décembre 1966 à Nice) est un historien français.
Depuis 2005, Pierre Branda a publié une dizaine de livres sur la période napoléonienne. Après une carrière dans l’entreprise, il s’est notamment intéressé aux aspects financiers du Consulat et du Premier Empire. Il a surtout étudié le financement de la guerre et ses conséquences politiques ou diplomatiques. L’ensemble de ses travaux a fait l’objet d’une publication chez Fayard en 2007. Un an avant, il avait signé, avec Thierry Lentz, un livre sur la question du rétablissement de l’esclavage par Bonaparte et ses aspects notamment économiques autour d’une grande ambition, recréer un vaste empire colonial français en Amérique.
En octobre 2009, il a rejoint la Fondation Napoléon en tant que responsable du patrimoine chargé des finances et de la collection d’objets appartenant à cette institution. Depuis, il continue ses recherches sur l’épopée napoléonienne et a publié un important travail en 2011 sur la Maison de l’Empereur, une institution méconnue et pourtant essentielle à l’histoire du « Napoléon en majesté ».

__________________________________________________________________________________

Dimitri CASALI


Dimitri Casali, historien et directeur de collection, est l’auteur de plus d’une trentaine d’ouvrages historiques notamment : « L’Histoire de France de l’Ombre à la Lumière » (Flammarion 2014), « Napoléon le grand album de notre enfance » (Gründ 2013), du manuel Lavisse-Casali (Armand Colin, 2013), « L’Histoire interdite » (JC. Lattès, 2012), « L’Altermanuel d’Histoire de France » (Perrin) - Prix du Guesclin du livre d’histoire 2011. Elève de Jean Tulard, il collabore régulièrement avec la presse écrite, la radio, la télévision. Par ailleurs, il est le créateur de « Napoléon l’Opéra rock », spectacle pédagogique et innovant pour sensibiliser les jeunes à l’histoire napoléonienne par la musique rock.

________________________________________________________________________________


David CHANTERANNE



Historien et historien de l'art diplômé de l'Université I Paris-Sorbonne, David Chateranne est un écrivain et journaliste spécialiste du Premier et du Second Empire. Il es rédacteur en chef de la Revue du souvenir Napoléonien et des magazines Napoléon Ier et Napoléon III. Il est notamment l'auteur de sur « Les pas de Napoléon Ier » (Ouest-France, 2004), « Napoléon par les peintres » (Le Seuil), « Napoléon, sa vie, ses batailles, son Empire » ( Paris, Grund, 2010), « Le petit livre de Napoléon » (Paris, Éditions du Chêne, 2011) et « Histoire en briques Lego® » (catalogue d'exposition), Bonap’art, 2014.

________________________________________________________________________________

Marie-José CHAVENON


Passionnée d’histoire depuis toujours, encouragée au gré des rencontres par Gonzague Saint-Bris, Arnaud Teyssier et Jean Tulard, Marie-José Chavenon infirmière de profession s’est intéressée à Aimée Davout, femme de Louis Nicolas d’Avout puis Davout maréchal d’empire.
Davout maréchal d’Empire, est l’un des plus grands chefs militaires de l’histoire de France; son seul nom, maréchal invaincu, suffisait à faire trembler ses adversaires, même après l’abdication de Napoléon. Il fut élu maire de Savigny-sur Orge de 1822 à 1823, ainsi que son fils de 1843 à 1846 et plus tard son beau-fils, le Comte Vigier. Une des places principales de la ville porte leur nom. Pour présenter celui qui fut l’époux d’Aimée Leclerc de son nom de jeune fille, belle-sœur de Pauline Bonaparte.
Marie-José Chavenon a déjà publié, entre autres, « Inés Lyautey, l'infirmière, la maréchale », Prix Erckmann-Chatrian biographie 2011.

________________________________________________________________________________

Bernard CHEVALLIER



Bernard Chevallier, spécialiste de Joséphine (invité dans « Secrets d'Histoire »), est historien de l'Art, conservateur général honoraire du Patrimoine, spécialiste de mobilier et d'objets d'art (Premier Empire), ancien directeur du musée de Malmaison (demeure de Joséphine dans les Hauts-de-Seine), de Bois-Préau et des musées napoléoniens. Il est l'auteur de nombreux ouvrages historiques comme « Douce et incomparable Joséphine » (Payot, 2005) ou de beaux-livres comme « Décors d'Empire » (De Monza, 2008), « L'Art de vivre au temps de Joséphine » (Flammarion, 1998) et « Saint-Cloud, le palais retrouvé » en collaboration avec Marc Walter (Swan éditeur, 2013).

________________________________________________________________________________

Etienne CHILOT

Étienne Chilot est passionné par l'histoire et l'image. Après des études d'histoire en Sorbonne et d'histoire de l'art à l'École du Louvre, il se perfectionne à l'INA et intègre la direction de la communication puis de la conservation du château de Versailles. Historien et communicant, spécialiste de la chute des monarchies européennes, il s'évertue, par de nouvelles voies de recherche, à nous faire prendre conscience du rapport ténu qui existe entre le passé et notre monde contemporain.
Le jury des Prix et Bourses de la Fondation Napoléon a attribué à Etienne Chilot le Prix de la Fondation Napoléon 2014 - Second Empire pour son ouvrage "Un jardin pour Eugénie"

__________________________________________________________________________________

Henri DARU


Henri Daru, né en 1937, polytechnicien, ingénieur du génie maritime et de l’aéronautique, a d’abord été ingénieur d’essais en vol de l’hélicoptère lourd anti-sous-marin Superfrelon. Puis, il a assuré diverses fonctions de direction dans la banque et l’assurance. Descendant du comte Daru, ministre secrétaire d’état de napoléon, intendant général de la Grande Armée et de la Maison de l’Empereur, il est responsable de ses importantes archives. Membre fondateur et trésorier de l’AFPAP, Association française pour la Protection des Archives Privées, qui s’efforce d’aider les détenteurs d’archives privées, il a publié aux éditions RJ quatre ouvrages : « Stendhal et les Daru, in Le Comte Daru », « Daru et Napoléon, une relation de confiance » en 2005, « Les Daru du XVIè au XIXè siècle » en 2007, « Martial Daru, baron d’empire, maître et bienfaiteur de Stendhal », en 2009, et enfin « Bérault Stuart, d’Aubigny, lieutenant général de Charles VIII et Louis XII en Italie, Un Stuart face aux Borgia », en 2012.

________________________________________________________________________________

Juliette GLIKMAN


Spécialiste de l'histoire du Second Empire, Juliette Glikman enseigne à SciencesPo. Elle a consacré une étude aux années d'emprisonnement de Louis-Napoléon au fort de Ham, « Louis-Napoléon prisonnier » (prix Historia 2011 et prix Lyon-Caen de l'Académie des Sciences Morales et Politiques). Sa thèse, consacrée à l'imaginaire politique du Second Empire, a reçu le prix Mérimée de la Ville de Compiègne. Elle a publié en 2013 « La Monarchie impériale », aux éditions Nouveau Monde.



________________________________________________________________________________

Sylvie GOUSSET et Nathalie SANCHEZ (illustratrice)


« Un nouveau livre sur Joséphine ? Pourquoi pas ? Publié l’année du bicentenaire de sa disparition, il paraît au moment opportun afin de révéler au public la destinée fabuleuse de cette femme d’exception. Loin des clichés de la femme légère et dépensière qu’ont laissé d’elle la plupart des historiens, le texte sensible et intelligent de Sylvie Gousset nous la révèle dans toute sa diversité d’épouse, de mère et de grand-mère; protectrice des arts, passionnées par les sciences naturelles, elle a su donner à sa vie un parcours original. Le trait léger et aérien des illustrations de Nathalie Sanchez renforce la poésie du texte et nous fait découvrir avec grâce et exactitude le monde secret de Joséphine ». Extrait de la préface de Bernard Chevallier, Conservateur général honoraire du Patrimoine, ancien directeur du Musée national de Malmaison et Bois-Préau.
InSiglo, éditeur à Rueil-Malmaison depuis 2004, communique l'histoire et par l'histoire. Ses deux créateurs Arnaud Berthonnet et Sylvie Gousset, allient une recherche historique exigeante à une médiatisation attractive pour s'adapter à de multiples publics : grand public, jeune public salariés des entreprises, communautés professionnelles ou territoriales.

________________________________________________________________________________

Patrice GUENIFFEY


Patrice Gueniffey est titulaire d’un doctorat en histoire pour une thèse sur la question du suffrage à l’époque révolutionnaire, soutenue en 1989. En 1990, il intègre l’École des Hautes Etudes en Sciences Sociales, comme maître de conférences jusqu’en 2001, depuis comme directeur d’études. Membre de l’Institut Raymond Aron devenu en 1992 Centre de recherches politiques Raymond Aron, il l’a dirigé de 2006 à 2008. Il est l’auteur de nombreux articles consacrés à la Révolution française, parmi lesquels plusieurs contributions au Dictionnaire critique de la Révolution française de Mona Ozouf et François Furet, et de deux ouvrages portant sur la même période : « Le Nombre et la raison ». « La Révolution française et les élections » (Éd. de l’EHESS, 1993) et « La Politique de la Terreur ». « Essai sur la violence révolutionnaire, 1789-1794 » (Fayard, 2000). Depuis quelques années il consacre ses recherches à l’histoire napoléonienne. Il a réédité le « Napoléon » de Jacques Bainville (Gallimard, 2005), « Le Sacre de Napoléon » de José Cabanis (Gallimard, 2007) et « Les Souvenirs sur Napoléon » de Jean-Antoine Chaptal (Mercure de France, 2009). Patrice Gueniffey a publié une étude sur « Le 18 Brumaire. L’épilogue de la Révolution française » (Gallimard, 2008) et un recueil d’articles, « Histoires de la Révolution et de l’Empire » (Paris, Perrin, 2011). Il vient de publier la première partie d’une biographie de Napoléon, Bonaparte (Gallimard, 2013), et prépare le second volume, « Napoléon ».

________________________________________________________________________________

Denis HANNOTIN


Ingénieur Ecole Navale, après une première carrière dans la Marine nationale, il en effectue une seconde dans les services au sein de grandes entreprises internationales et dans les organisations professionnelles. Désormais, il se consacre à l'histoire : c'est ainsi qu'en particulier, il co-écrit, avec Christine Moissinac, un « Antoine-Rémy Polonceau (1778-1847) – Un homme libre – Un ingénieur au parcours éclectique », édité aux Presses des Pontes en 2011, et après de nombreuses recherches et une année à la Sorbonne (Paris IV), il a obtenu un Master 2 d'Histoire, dont précisément le sujet du mémoire était « Jean-François -Constant Mocquard, chef de cabinet de Napoléon III. »

________________________________________________________________________________

Eric JOUSSE


Diplômé « major » de L’Ecole Supérieure d’Art Moderne à Paris en Design et Graphisme, Eric JOUSSE fonde Epicure Studio en 1992, une agence de conseil en création sur les métiers de la communication, du digital, du design, de l’architecture et de l’événementiel. Passionné d’histoire, endossant à titre occasionnel le costume du Général de Division Dorsenne, il s’occupe avec son agence de la communication de l’événement du “1er Jubilé de Napoléon & Joséphine à Rueil-Malmaison”. A cette occasion, il rédige un lexique militaire et historique « Les Mots de l’Empire » édité par Hommel et est commissaire de l’exposition « Napoléon fait son cinéma » au théâtre André Malraux. Pour la seconde édition de cet événement, il est, cette fois ci, sollicité par la ville de Rueil-Malmaison pour créer une exposition trans générationnelle. D’ou l’idée d’associer l’histoire à la brique LEGO®, jouet reconnu dans le monde entier. Une trentaine d’œuvres illustrent l’exposition « Histoire en Briques LEGO® », qui se veut itinérante sur le territoire français et européen. Lui-même féru de LEGO®, le reste de son temps est occupé par ses activités de reporter photographe et de conseiller municipal délégué à la culture, au tourisme et au développement économique de la ville de Saint-Germain-en-Laye.

________________________________________________________________________________

Marie-France LECAT


Dans son roman « Villa Eugénie ou les promenades de l'Impératrice », Marie France Lecat a souhaité rendre justice à nos derniers souverains qui demeurent les mal-aimés de l'histoire de France. Ils ont été enfermés dans des clichés, Napoléon III, le vaincu de Sedan, et l'Impératrice Eugénie, une femme superficielle préoccupée de ses crinolines. Ils ont laissé aussi une autre trace. Napoléon III a œuvré pour restaurer la grandeur de la France en Europe et dans le monde en effaçant les traités de 1815 et Eugénie était une femme moderne qui a fait beaucoup pour que les jeunes filles reçoivent la même éducation que les jeunes gens. Tous les deux ont eu à cœur de s'occuper des classes défavorisées.
Passionnée par l'histoire de France, Marie-France Lecat est enseignante à Paris. « Villa Eugénie ou les promenades d'une Impératrice » est son 4e roman.

________________________________________________________________________________

Thierry LENTZ


Auteur d’une trentaine d’ouvrages sur l’histoire du Consulat et de l’Empire, dont « Nouvelle histoire du Premier Empire » en quatre volumes (Fayard, 2002-2010), Thierry Lentz est directeur de la Fondation Napoléon. Il enseigne à l’Institut Catholique d’Etudes Supérieures.







_______________________________________________________________________________________________

Gérald MESSADIE


Romancier et historien né en Égypte, auteur à succès de « L’Homme qui devint Dieu » (Laffont, 1985-89), Gerald Messadié a publié de nombreux essais sur les croyances, les cultures et les religions, dont « 4000 ans de mystifications historiques » (L’Archipel, 2011) et « Contradictions et invraisemblances de la Bible » (L’Archipel, 2013). Au romancier, on doit notamment « L’Affaire Marie-Madeleine » (Lattès, 2002) et les fresques historiques Jeanne de l’Estoille, « Orages sur le Nil », « Jacob », « Ramsès II l’Immortel », « Saint-Germain, l’homme qui ne voulait pas mourir », « Marie-Antoinette, la rose écrasée », « Joséphine, l’obsession de Napoléon » (Archipoche, 2006 à 2012).

________________________________________________________________________________

Frédéric NAULET


Frédéric Naulet, docteur en histoire, professeur et membre de la Commission Française d’Histoire Militaire, est l’auteur de plusieurs ouvrages sur les campagnes napoléoniennes, publiés aux éditions Economica, ainsi que d’articles dans la revue Napoléon Ier et Gloire et Empire. Il est, également, l’auteur de livres et articles sur l’artillerie du XVIIème au XIXème siècle.






________________________________________________________________________________________________

Christine ORBAN


Quelques années après sa répudiation, Joséphine la femme volage et dépensière pour certains, la bonne étoile de Bonaparte pour d'autres, blessée, humiliée, prisonnière du tourbillon dans lequel la douleur la tient, se décide à lui écrire alors qu'il est exilé à l'île d'Elbe.
Entre culpabilité et force d'âme, Joséphine se demande comment ils en sont arrivés là et retrace les épisodes les plus déchirants de leur histoire. Un destin commun interrompu un soir aux Palais des Tuileries lors d'un dîner en tête à tête, quand Bonaparte au nom de la raison d'état s'oblige à renoncer à ses plus chères affections.
Avec une empathie troublante, Christine Orban s'empare du personnage de Joséphine et nous fait partager ses passions amoureuses. On retrouvera dans ce récit l'analyse des sentiments et la profondeur qui ont fait le succès de la romancière.

________________________________________________________________________________

Jean-Pierre PATAT


Directeur général honoraire de la Banque de France, Jean-Pierre Patat a écrit plusieurs ouvrages et effectué plusieurs enseignements, notamment à SciencePo et à Normal Sup, sur les questions monétaires et financières. Depuis quelques années il s’est tourné vers les essais historiques, avec plusieurs livres sur la période napoléonienne. Son dernier ouvrage, publié comme les précédents aux éditions Bernard Giovanangeli s’intitule : « La crise financière et la fin de l’ancien régime » .



_____________________________________________________________________________________________

Colette PIAT


Colette Piat est née à Paris en 1947. Fille de Paul Blum, dermatologue et médecin hospitalier, elle s’oriente vers des études de droit et obtient à 19 ans un doctorat en droit privé et en droit public. Avocate à la Cour d’appel de Paris, lauréate du prix d’improvisation et secrétaire de la Conférence du stage, Colette Piat abandonne le barreau et décide de se consacrer exclusivement à l’écriture. Elle publie son premier livre à succès « Une Robe noire accuse » en 1976 qui signe le commencement de sa carrière littéraire. À ce jour, Colette Piat est l’auteur de plus de cinquante ouvrages, romans historiques, biographies, pamphlets, ou encore romans policiers et des romans plus personnels.

________________________________________________________________________________

Georges POISSON


Georges Poisson, est un historien et historien de l'art français, cinq fois lauréat de l’Académie française.
Conservateur de musée de formation, Georges Poisson, a passé un grand nombre d’années à la tête du musée de l’Ile-de-France (Château de Sceaux), auquel il a donné une importance et un renom sans commune mesure. Parallèlement, il a mené des missions de réorganisation aux musées de Meudon, Courbevoie, Dourdan, Blaye… . C'est grâce à lui que la bibliothèque du bibliophile André Desguines a été offerte au Département des Hauts-de-Seine. En 1990, il a été promu inspecteur général des Affaires culturelles des Hauts-de-Seine. Il prit sa retraite en 1992, avec le titre de conservateur général du Patrimoine, en conservant des responsabilités à Bièvres (conseiller technique à la maison de Victor Hugo) ou à la Ligue Urbaine et Rurale (administrateur). Défenseur acharné des monuments et sites, il a mené de nombreuses campagnes couronnées de succès :
Spécialiste d’Histoire de l’architecture, il était appelé à l’enseigner successivement au Collège des Arts appliqués, à l’Ecole normale supérieure d’Enseignement technique, à l’Ecole du Louvre et à l’Université Paris III. Combattant de la Ière Armée (Maréchal de Lattre), Fondateur de la Société Saint-Simon, Docteur honoris causa de l’Université de Tokyo (Japon), grande médaille d’histoire de l’art de l’Académie d’architecture, Georges Poisson est commandeur de la Légion d’Honneur. Il a publié une quarantaine d’ouvrages dont deux chez Tallandier : « Napoléon Ier et Paris » et « L’Aventure du Retour des Cendres ».

________________________________________________________________________________

Eric PRADELLES


Diplômé en droit public, Eric Pradelles est attaché d'administration du Ministère de la Défense. Il a été affecté à l'Etablissement du Service d'Infrastructure de la Défense (ESID) de Brest où il exerce les fonctions d'expert juridique et de chef du bureau des Litiges, Contentieux et Garanties.
Spécialiste du Second Empire, et plus particulièrement du Prince Impérial, il est également un amateur éclairé d'autographes historiques.



________________________________________________________________________________________________

Chantal PREVOT


« Atlas de Paris au temps de Napoléon » d'Irène Delage et de Chantal Prévot.
Préface de Thierry Lentz
S'affichant en héritier de Charlemagne, Napoléon voulut bâtir un empire dépassant des Carolingiens. Et de Paris, il entendit faire de la capitale de cet empire. Il en fut donc le premier urbaniste, s'employant à moderniser et à embellir la ville.
En améliorant l'éclairage public, en creusant des égouts, en élevant des marchés et des halles, en alimentant de nombreuses fontaines... l'Empereur changea le quotidien des parisiens. Mais c'est aussi de faste qu'il rêvait ; il aménagea de splendides promenades, fit construire des palais et des monuments, en restaura d'autres... Dans le même temps; le clan Bonaparte investissait les palais de la royauté tandis que les généraux de la Grande Armée s'établissaient dans les hôtels de la vieille aristocratie : c'est dans l'opulence, le luxe et la grandeur que devrait être célébrée la grande napoléonienne.
Irène Delage est chef du service Documentation, Nouvelles technologies et services au Public de la Fondation Napoléon.
Chantal Prévot est responsable des bibliothèques de la même institution.

________________________________________________________________________________

Marie-Pierre REY


Née en 1961, ancienne élève de l’ENS (Ulm-Sèvres), agrégée d’histoire, licenciée de russe, docteur habilité en histoire de l’Université Paris I Panthéon Sorbonne, Chevalier de la Légion d’Honneur, Marie-Pierre Rey est Professeur des Universités depuis septembre 1998. Titulaire de la chaire d’histoire russe et soviétique de l’Université Paris I Panthéon Sorbonne, elle est également directrice du Centre de Recherche en Histoire des Slaves de cette université. Elle coordonne les enseignements d’histoire des Collèges Universitaires Français de Moscou et de Saint-Pétersbourg et préside l’association « Les Amis du Patrimoine russe ». Par deux fois, (2002 et 2011) elle a été Fellow de l’Institut Nobel à Oslo. Ses thèmes privilégiés de recherche sont l’histoire de la Russie et de l’Union soviétique (XIXème-XXème siècles, aspects intérieurs et extérieurs), l’histoire des relations russo-européennes et l’histoire de la guerre froide. Elle est notamment l'auteur de « L’effroyable tragédie, une nouvelle histoire de la campagne de Russie » et de « Alexandre Ier, le tsar qui vainquit Napoléon » (Éd. Flammarion).

________________________________________________________________________________

Anne-Sophie SILVESTRE


Anne-Sophie Silvestre est médecin et écrivain, et habite Suresnes, tout près de Rueil-Malmaison. Elle a écrit une quarantaine de romans, pour les jeunes lecteurs et tous ceux qui ont envie de les lire. Les plus récents sont la série « Chevalier d’Éon, agent secret du Roi », et la série « Les extravagantes aventures d’Eulalie de Potimaron. »





__________________________________________________________________________________

Eddie de TASSIGNY

Amateur de généalogie, Eddie de Tassigny aime partager avec les autres le fruit de ses recherches. Sa spécialité est la généalogie. Il affectionne tout particulièrement les descendances naturelles, car elles produisent des psychologies très variées, révélatrices de l'intelligence et de la fermeté de caractère chez certains et bien d'autres choses chez d'autres. Il est toujours très intéressant de chercher le vrai du faux dans la prétention de certaines personnes à descendre d'un souverain.


Grand Prix du Bonapartisme 2012, décerné par le C.E.R.B. (Centre d'Etude et de Recherche sur le Bonapartisme).

_________________________________________________________________________________


LES EXPOSANTS

ASSOCIATION BAYONNE 1814 (Musée Basque & de l’Histoire de Bayonne)

Auteurs :
Olivier Ribeton, Conservateur du Musée Basque & de l’Histoire de Bayonne
et Bernadette Schmidt-Burn, Co-Commissaires de l’exposition éponyme
Gilles Schmidt-Lissarrague, Président de l’association « Bayonne 1814 ».
Membres du Souvenir Napoléonien IDF

Cette publication du bicentenaire du Blocus de Bayonne de1814, retrace un épisode peu connu des combats de la fin du Premier Empire dans le Sud-Ouest de la France, au débouché de la « malheureuse guerre d’Espagne » déclenchée en 1808 par le « Guet-apens de Bayonne », quand Napoléon 1er au faîte de sa gloire, résida pendant plus de trois mois à Bayonne, y fit abdiquer les souverains espagnols et remit leur couronne à son frère Joseph Bonaparte. 



Pour plus de renseignements : site Bayonne 1814

_____________________________________________________________________


LES ACTES DU COLLOQUE 2013

Les actes du colloque « Napoléon 1er, Napoléon III, Bâtisseurs »  éditions SPM, seront disponibles le 29 novembre 2014.








______________________________________________________________________

VENTE DU FILM DU JUBILE 2014

26 mn de rêve historique. Véritable plongée dans l'histoire.
En vente également à la boutique de l'Office de Tourisme.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire