L'Empire se livre vous propose de découvrir l'histoire du Premier et du Second Empire au travers des événements organisés par la ville de Rueil-Malmaison et des livres écrits sur le sujet.


Vous pourrez ainsi y trouver des informations sur le Colloque Rueil Ville Impériale 5e édition et sur la séance de dédicaces des ouvrages qui se dérouleront comme chaque année à la Médiathèque Jacques-Baumel.

Salon

Présidé par Jean-Marie Rouart de l'Académie Française
Organisé en partenariat avec les revues
Napoléon 1er et Napoléon III


Samedi 1er Décembre 2012
15h -19h
Médiathèque Jacques-Baumel
15-21 Boulevard du Maréchal Foch, 92500 Rueil-Malmaison
Suite au cycle de conférences sur « Les noms illustres et inconnus qui ont fait l'Empire » et dans le cadre du « Colloque Rueil Ville Impériale », la Ville de Rueil-Malmaison met en place le « Salon du Livre Premier et Second Empire ». Sous la présidence de Jean-Marie Rouart de l'Académie Française et en partenariat avec les revues Napoléon 1er et Napoléon III, le salon se déroulera le samedi 1er Décembre de 15h à 19h à la Médiathèque Jacques-Baumel.

Conviviale et ouverte à toutes les générations, cette première édition donnera l'occasion aux amoureux des deux Empires de venir à la rencontre d'historiens, illustrateurs et romanciers lors de séances de dédicaces. Vous pourrez aussi découvrir un tout nouvel aspect de cette période historique au travers d'ouvrages qui vous révéleront des anecdotes et des situations inattendues.

Ainsi, Jean-Marie Rouart de l'Académie Française ouvrira ce salon en présentant l'Empereur sous un nouveau jour. Au contact de Bernard Chevallier, spécialiste incontesté de Joséphine de Beauharnais, et en lien avec le colloque « Napoléon et les Femmes », vous entrerez dans l'intimité de Napoléon et de l'Impératrice. Pierre Branda, quant à lui, vous éclairera sur l'économie domestique de Bonaparte avec son étude approfondie de la Maison de l'Empereur, tandis que Thierry Lentz, Directeur de la Fondation, commentera son Napoléon diplomate. Sans oublier Emmanuel de Waresquiel, fin connaisseur du Prince de Talleyrand, qui offrira la possibilité de faire plus ample connaissance avec cet homme d'État réputé pour son esprit. La vie de son petit-fils, le Duc de Morny, sera évoquée par Jacques Jourquin, Vice-Président de l'Institut. En outre, Jacques-Olivier Boudon, Président de l'Institut, et Marie-Pierre Rey vous inviteront à célébrer le bicentenaire de la Campagne de Russie à travers leurs ouvrages. Enfin, parmi les nombreux passionnés, connus et reconnus, invités sur le Salon, des auteurs de bandes-dessinées et d'ouvrages à destination du « grand public » seront présents avec notamment David Chanteranne et Stéphane Chauvin.


Rencontres autour d'un livre


Dans le cadre du « Salon du Livre Premier et Second Empire », la Médiathèque de Rueil-Malmaison vous invite à venir à la rencontre d'auteurs qui vous présenteront l'histoire de Napoléon et de l'Empire sous un nouveau jour à travers leurs ouvrages.






15h15
Jean-Marie ROUART, Napoléon ou la destinée



Ce roman met en scène la vie de Napoléon, ses échecs et ses succès, son désespoir et ses doutes, faisant revivre la personne cachée derrière la fresque historique.



16h15
Thierry LENTZ, Napoléon diplomate


Consacrée à la politique extérieure de la France impériale, cette étude montre un Napoléon diplomate, attentif à la géopolitique.






17h15
Marie-Pierre REY,
L'effroyable tragédie : une nouvelle histoire
de la campagne de Russie

A l'occasion du bicentenaire de la campagne de Russie (1812), cet essai s'appuie sur des correspondances, des journaux intimes et des mémoires aussi bien russes que français, et fait la part de la légende pour se rapprocher au plus près de la réalité des faits d'une campagne qui fut un tournant décisif des guerres napoléoniennes et de l'histoire de l'Europe.


18h15
David CHANTERANNE, Napoléon par les peintres


Les représentations de Napoléon, de ses armées et de ses grands faits militaires par les artistes du XIXe siècle : David, Gros, Le Jeune, etc.




Salon du Livre Premier et Second Empire les auteurs


Jean-Marie Rouart

Président du salon

Jean-Marie Rouart est né à Neuilly-sur-Seine, le 8 avril 1943, dans une famille d'artistes peintres. Officier de la Légion d'honneur, Officier de l'Ordre national du Mérite et Commandeur des Arts et des Lettres, il a été élu à l’Académie française le 18 décembre 1997.
Écrivain et journaliste, il publie son premier ouvrage La Fuite en Pologne en 1974 et obtient le prix Renaudot avec son roman Avant-guerre en 1983.  Il est également l’auteur de plusieurs essais dont Ils ont choisi la nuit pour lequel il reçoit le prix de l’Essai de l’Académie française en 1985. Il est l’auteur d’une biographie consacrée au Duc de Morny : Morny, un voluptueux au pouvoir paru en 1995. Cette année paraît son dernier ouvrage sur l'Empereur : Napoléon ou la destinée.
Parallèlement à son activité d’écrivain, il a mené une carrière de journaliste; d’abord au Magazine littéraire en 1967, puis au Figaro comme journaliste politique et enfin, au Quotidien de Paris où il a dirigé les pages littéraires. Après avoir été directeur du Figaro littéraire de 1986 à 2003, il collabore, aujourd'hui, à Paris-Match.




Marie-Hélène Baylac

Spécialiste de l'histoire du XIXe siècle, ancienne élève de l'École normale supérieure et agrégée d'histoire, Marie-Hélène Baylac est l'auteure de plusieurs ouvrages, parmi lesquels Le Sang des Bourbons (Larousse, 2009) et Napoléon, Empereur de l'île d'Elbe (Tallandier, 2011).











Jacques-Olivier Boudon



Historien spécialisé dans la Révolution, le Premier Empire et l'histoire religieuse contemporaine, Jacques-Olivier Boudon est écrivain et professeur à l'Université Paris IV Sorbonne. Il est le président de l'Institut Napoléon et dirige la publication de la revue de cette organisation. Il fait partie du jury des Grands Prix de la Fondation Napoléon et du Prix Mérimée attribués à des chercheurs publiant des travaux sur l'histoire des deux Empires.
Dernièrement, il a publié Napoléon et la campagne de Russie : 1812 aux Éditions Armand Colin, Napoléon et le Ier Empire aux éditions J.-P. Gisserot et Napoléon expliqué à mes enfants aux éditions du Seuil, Discours de guerre de Napoléon (Éditions Pierre de Taillac, 2011) et Lettres de la campagne de Russie. 1812 (Éditions Pierre de Taillac, 2012)






Claude Bourguignon-Frasseto



est à la fois auteur et traductrice. Elle a traduit de nombreux ouvrages de langue anglaise ou espagnole, dont ceux du prix Nobel espagnol Camilo José Cela.
Elle est l'auteur de Betsy Bonaparte, également édité en anglais, ouvrage pour lequel elle a été invitée à faire des conférences à New York, Detroit, Baltimore et Cassel (où a régné le roi Jérôme).
Elle a aussi publié: les Enfants du Golo, le temps des Carbonari, Julliard 1994 - Complots à l'île d'Elbe, l'Harmattan 2006 - Les soeurs Clary, deux Marseillaises qui furent reines
Ed., Mortefontaine, 2011. Pour la jeunesse:
Marcelo, le neveu de Goya, réédité par l'Harmattan en 2010.







Stéphane Calvet

Enseignant dans le secondaire et chargé de cours à l'Université de Poitiers, Stéphane Calvet est docteur en histoire. Auteur d'une thèse remarquée sur les officiers charentais de Napoléon, il a écrit de nombreux articles sur l'histoire régionale dans des revues spécialisées ou dans des magazines «grand public». Conférencier et invité à de nombreux colloques universitaires, il est chargé par la Fondation Napoléon d'annoter la correspondance de l'Empereur. Ses travaux portent essentiellement sur le XIXe siècle à partir de sources publiques et privées souvent inédites.





Alain Carteret


Président de la délégation Vichy des Amis de Napoléon III, passionné par l'histoire du Second Empire, Alain Carteret propose un guide grand public sur l'Empereur Napoléon III avec quelques outils pour appréhender l'époque et le règne : des chronologies, des évènements principaux, selon les thématiques telles que « l'Empereur social », la liste des écrits avec citations, quelques répliques célèbres, une généalogie, une bibliographie ou encore le listing des lieux impériaux .









David Chanteranne

Historien et historien de l’art diplômé de l'université Paris-Sorbonne, David Chanteranne est un écrivain et journaliste spécialiste du Premier et du Second Empire. Il est le rédacteur en chef de la Revue du Souvenir Napoléonien et des magazines Napoléon 1er et Napoléon III.

Il est notamment l’auteur de Sur les pas de Napoléon Ier (Ouest-France, 2004), Le Sacre de Napoléon (Tallandier, 2004), Austerlitz (Perrin, 2005) et Napoléon par les peintres (Le Seuil, 2009).





Stéphane Chauvin

Après des études dans le domaine de l'Administration Économique et Sociale à l'Université Paris II Panthéon-Assas, Stéphane Chauvin a ouvert sa propre maison d'édition sous le nom Le Rubicon. Cumulant une réelle passion pour Napoléon et pour la BD classique, il démarre une collection d’ouvrages biographiques illustrés par des dessinateurs de bande dessinée.

Ainsi, pour son ouvrage Napoléon 1er. Napoléon Bonaparte : une jeunesse corse paru en 2010, il a repris les textes de l'auteur corse Jean-Baptiste Marcaggi en les accompagnant d'une préface de Bernard Chevallier et des illustrations originales de Philippe Munch, Christophe Simon, Philippe Werner et Philippe de Saint-Maur. Début 2012, il a édité un second ouvrage illustré sous le titre Napoléon IV. Le Prince Impérial : un héritier.




Marie-José Chavenon


Une biographie de l'épouse du maréchal Lyautey peut surprendre dans cette rubrique et pourtant, bien que née au début de la deuxième moitié du Second Empire, la place de celle qui devint « la Maréchale » mérite d'être signalée à plus d'un titre.
Elle fut la première des infirmières à installer l'humanitaire sur une grande échelle, tant en métropole qu'à l'étranger. Une existence exaltante, qui méritait d'être contée, et si éloignée de l'ombre où son glorieux époux la maintint !









Bernard Chevallier



Conservateur général honoraire du patrimoine, secrétaire Général de la Société des Amis de Malmaison, administrateur de la Fondation Napoléon et Président de Amis du Musée Murat, Bernard Chevallier est l'ancien directeur des musées de Malmaison et Bois-Préau. A ce titre, il était également en charge des musées napoléoniens d'Ajaccio et de l'île d'Aix, ainsi que des collections de Longwood à Sainte-Hélène.
Spécialiste incontesté de l'Impératrice Joséphine, il lui a consacré plusieurs ouvrages tels que Douce et incomparable Joséphine paru aux Éditions Payot en 1999, L'art de vivre au temps de Joséphine publié chez Flammarion en 1998 et Correspondance de l'impératrice Joséphine : 1782-1814 également aux Éditions Payot en 1996.




Raphaël Dargent

Historien, passionné par l'histoire de France, ses grandes Figures et ses hauts Faits, il est depuis 2009 membre du Conseil scientifique de la Fondation Charles de Gaulle, et depuis 2011 membre du Conseil scientifique de la Fondation de la France libre. Auteur de nombreux articles historiques, il a notamment participé à l'écriture de La France au combat. De l'appel du 18 juin à la victoire (Perrin, 2006).
Il est également l'auteur de Napoléon III. L’Empereur du Peuple (Grancher, 2009).







Vincent Dubourg


Dans le premier tome de la saga Napoléon Le pion et le roi , Vincent Dubourg, illustrateur de BD, nous livre une vision bien personnelle de Bonaparte adolescent. Moderne et vitaminé sont les deux adjectifs qui caractérisent le mieux le style de cet album qui dépoussière le futur Empereur et le rapproche des adolescents d'aujourd'hui.

Dans le contexte où Napoléon, banni de Corse par Paoli, débarque en France et découvre une révolution qui s'essouffle et un pays plongé dans la terreur par le clan Robespierre, le deuxième tome Chose défendue, chose désirée présente la douce et naïve Désirée Clary, l'impitoyable Paul Barras et comment le Capitaine Canon va gagner son surnom lors du siège de Toulon, son premier rendez-vous avec l'histoire.






 Stéphane Faudais


est issu de l'école militaire de Saint-Cyr. Coauteur de l'ouvrage Campagnes du Second Empire, il a par ailleurs publié de nombreux articles sur le maréchal Niel, le siège de Bomarsund et l'armée de Napoléon, III.
Niel est incontestablement l'un des plus capables des maréchaux de Napoléon III.
Il est fait maréchal de France sur le champ de bataille de Solférino, où il est l'un des seuls officiers généraux Français à se distinguer par ses capacités manœuvrières. Sa formation autant que son expérience et ses vues le désignent pour jouer un grand rôle dans l'institution militaire.








Alfred Fierro

Archiviste-paléographe et docteur en histoire, Alfred Fierro est passé par l'Ecole des Chartes avant de devenir conservateur à la Bibliothèque Nationale de France de 1965 à 1988 et à la Bibliothèque historique de la Ville de Paris de 1988 à 2002.

II est l'auteur de nombreux livres sur Paris dont Histoire et dictionnaire de Paris (Robert Laffont, 1996) et La Vie des parisiens sous Napoléon (Napoléon 1er Éditions, 2004). Il a aussi collaboré à plusieurs ouvrages parmi lesquels Histoire et dictionnaire de la Révolution française (Robert Laffont, 1999) et Histoire et dictionnaire du Consulat et de l'Empire (Robert Laffont, 1995).




Jacques Garnier

Membre de la Commission française d'histoire militaire et administrateur de l'Institut Napoléon, Jacques Garnier est l'un des meilleurs spécialistes de l'histoire militaire et des guerres napoléoniennes. Il est l'auteur de nombreux ouvrages, articles et dictionnaires sur la période.

Il a dirigé un Dictionnaire des guerres et des batailles de l'histoire de France (Perrin, 2004), rédigé les notices des batailles de l'Empire dans le Dictionnaire Napoléon (Fayard, 1999) et participé à la publication de Napoléon Bonaparte (Larousse, 2004). Jacques Garnier est également l'auteur d'Austerlitz, 2 décembre 1805 (Fayard, 2005) et d'un Atlas Napoléon : 126 cartes sur la vie et les campagnes napoléoniennes (Napoléon 1er Éditions, 2007).






Jean-Claude Gillet

Est issu de l'école militaire de Saint-Cyr, diplômé de lettres classiques et ancien officier de l'armée de terre. Il a publié chez Bernard Giovanangeli, éditeur : Murat (2008), La Marine impériale, le grand rêve de Napoléon (2010) et La part d'ombre des maréchaux de Napoléon (2012).











 

Juliette Glikman



De son emprisonnement au fort de Ham pendant six ans, Louis-Napoléon Bonaparte déclarait  : « La prison de Ham a été mon université ». Spécialiste de l'histoire du Second Empire, Juliette Glikman nous offre dans son ouvrage Louis-Napoléon Bonaparte prisonnier. Du fort de Ham aux ors des Tuileries une étude tout à la fois événementielle et symbolique de cet épisode, longtemps considéré sous le seul angle romanesque, de la vie de l'Empereur Napoléon III. Née à Paris en 1970, Juliette Glikman est docteur en histoire et chercheur associé au Centre d'histoire du XIXe siècle de Paris I-Paris IV. Elle avait reçu une bourse d'études de la Fondation en 2000, pour une thèse portant sur les assises symboliques du régime impériale, et présentée en 2009. Prix Historia 2011.







François Jarry

Trace un portrait intimiste émaillé d'anecdotes de cette héroïne romantique. Il offre un éclairage particulier sur les faits de la grande histoire des Bonaparte.
L'extraordinaire destin d'Hortense de Beauharnais est indissociable de l'histoire napoléonienne. Fille d'un général guillotiné sous la Révolution et d'une "merveilleuse" devenue impératrice des Français, elle épouse elle-même un Bonaparte. Reine de Hollande aux heures fastes de l'Empire, quand Napoléon distribuait à ses frères les couronnes européennes comme on se passe, dans les dîners de famille, le sel et le pain, Hortense fut une des femmes les plus accomplies et les plus admirées de son temps.


 


Jacques Jourquin

De formation pluridisciplinaire (HEC, Sciences Po, Droit, Histoire), Jacques Jourquin est sollicité par le groupe Hachette pour occuper un poste à la direction commerciale des éditions Tallandier (1963-1973) avant d'en rejoindre la direction et de devenir président-directeur général (1981-1992). Il a également été directeur de la revue Historia de 1981 à 1993 puis rédacteur en chef de la Revue du Souvenir Napoléon jusqu'en 2005.

Vice-président de l'Institut Napoléon à la Sorbonne depuis 2004, il s'illustre par la publication régulière d'articles et d'ouvrages de référence sur l'histoire, et notamment sur le Consulat et le Premier Empire dont il est l'un des spécialistes français. Ses publications lui ont d'ailleurs valu d'être plusieurs fois couronné par l'Académie Française et l'Institut.

Il est l'auteur du Dictionnaire comparé des maréchaux du Premier Empire (JAS, 2001) qui a reçu le Grand Prix de la Fondation Napoléon. Il a également écrit La courtisane de la Grande Armée (TALLANDIER 2004), Les maréchaux de Napoléon (SOTECA) et de Morny le flamboyant : 1811-1865 (SOTECA, 2012).


Eric Jousse

Eric Jousse est l'auteur de Les Mots de l'Empire. Lexique militaire et historique (Soteca).
« Le mois de Napoléon », « se faire embrasser par une demoiselle », « faire le mariole », « piler du poivre », … Les expressions employées sous l’Empire font souvent le bonheur des amateurs autant que des historiens de la période.
Éric Jousse s’est attelé à cette tâche pour notre plus grand plaisir. En feuilletant et parcourant les pages de ce lexique, on se prend à découvrir des phrases célèbres, des expressions disparues, mais aussi des termes nés de ces années impériales et qui, la plupart du temps, ont traversé les époques.
Complément idéal des grands dictionnaires généraux sur le Premier Empire, à la fois vade-mecum et glossaire indispensable à tout spécialiste, ce livre s’avère l’aboutissement d’un passionné de l’Empire autant que d’un amoureux des mots.





Émile Kern

Professeur agrégé d'Histoire, Emile Kern enseigne au lycée Alain Borne de Montélimar après avoir soutenu une thèse sur Les images contrastées de Napoléon de 1869 à 2009 sous la direction de Christian Amalvi.
Docteur en Histoire contemporaine, il poursuit ses recherches sur la suite des commémorations de Napoléon et le rôle des reconstitutions napoléoniennes dans l'entretien de la mémoire de Napoléon. Il est également lauréat des bourses de la Fondation Napoléon 2009.
Il est donc l'auteur de L'impossible commémoration de Napoléon, de Napoléon III à Nicolas Sarkozy (Éditions Ediline, 2012).







Thierry Lentz

Directeur de la Fondation Napoléon, Thierry Lentz a publié ou dirigé une trentaine d'ouvrages sur l'histoire du Consulat et de l'Empire dont une Nouvelle histoire du Premier Empire en quatre volumes aux éditions Fayard.











Jacques Macé

Historien, membre des conseils d'administration du Souvenir Napoléonien et de la Fondation Napoléon, Jacques Macé est considéré comme l'un des meilleurs connaisseurs de la captivité de Napoléon 1er à Sainte-Hélène.
Biographe des généraux Montholon et Gourgaud, il s'est attaché à démontrer les causes de la mort naturelle de l'Empereur et à placer Sainte-Hélène au cœur de la légende napoléonienne.  








François Malye

François Malye est grand reporter au Point où il est notamment chargé des dossiers historiques. Il est auteur de Napoléon et la folie espagnole (Tallandier, 2007) et co-auteur d'Histoire secrète de la Ve République (La Découverte, 2006) ainsi que de François Mitterrand et la guerre d'Algérie (Calmann-Lévy, 2010).












Olivier Miquel


« La vie privée d'un homme est un réflecteur où l'on peut lire et s'instruire fructueusement » Napoléon.
Olivier Miquel qui a déjà publié Le vertige de l'Ange (2004, le Cherche-Midi) et Le rire du destin, biographie d'Henri Salvador (2007, éditions du Moment), s'introduit avec L'amant pressé dans l'intimité de l'Empereur et nous révèle au jour le jour sa vie privée et comment il courtisa les femmes et l'Histoire avec la même énergie.









Frédéric Naulet

Docteur en histoire, professeur et membre de la Commission d’Histoire Militaire, est l’auteur de plusieurs ouvrages sur les campagnes napoléoniennes, publiés aux éditions Economica :
- Eylau (8 février 1807), la campagne de Pologne, des boues de Pultusk aux neiges d’Eylau (2007)
- Friedland (14 juin 1807), la campagne de Pologne, de Danzig aux rives du Niémen (2007)
- Wagram (5 et 6 juillet 1807), le canon tonne sur les bords du Danube (2009).
Il est l'auteur d’articles dans la revue Napoléon Ier ; de livres et articles sur l’artillerie du XVIIème au XIXème siècle.







Jean Pierre Patat

Directeur Général Honoraire de la Banque de France, il a enseigné à Sciences Po Paris et Normale sup, Il est l'auteur de plusieurs ouvrages d'histoire économique et a publié dernièrement 1814, trahisons et reniements.















Nicolas Personne

Cet ouvrage a été publié à l'occasion de l'exposition « Napoléon III et Eugènie reçoivent à Fontainebleau : l'art de vivre sous le Second Empire » organisée au Musée des arts décoratifs de Bordeaux du 9 décembre 2011 au 5 mars 2012.
Du XIIe au XIXe siècle, le château de Fontainebleau est un lieu de résidence et de réception pour les rois et les empereurs. Napoléon III et Eugénie ne dérogent pas à la règle et prolongent cette tradition en faisant de l'antique demeure le cadre de leur villégiature pendant la belle saison, avant de s'installer à Compiègne en hiver.
Cet art de vivre et de recevoir au temps de Napoléon III est évoqué à travers l'intendance qui préside à l'organisation des voyages, ses règles et ces instants de convivialité partagée. Près de 140 objets témoignent de cette vie à la cour dans uns grande résidence sous le Second Empire.








Marie-Pierre Rey


Née en 1961, ancienne élève de l’ENS (Ulm-Sèvres), agrégée d’histoire, licenciée de russe, docteur habilité en histoire de l’Université Paris I Panthéon Sorbonne, Chevalier de la Légion d’Honneur, Marie-Pierre Rey est Professeur des Universités depuis septembre 1998.


Titulaire de la chaire d’histoire russe et soviétique de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, elle est également directrice du Centre de Recherche en Histoire des Slaves de cette université. Elle coordonne les enseignements d’histoire des Collèges Universitaires Français de Moscou et de Saint-Pétersbourg et préside l’association « Les Amis du Patrimoine russe ». Par deux fois, (2002 et 2011) elle a été Fellow de l’Institut Nobel à Oslo. Ses thèmes privilégiés de recherche sont l’histoire de la Russie et de l’Union soviétique (XIXème-XXème siècles, aspects intérieurs et extérieurs), l’histoire des relations  russo-européennes et l’histoire de la guerre froide.

Elle est notamment l'auteur de L’effroyable tragédie, une nouvelle histoire de la campagne de Russie et de Alexandre Ier, le tsar qui vainquit Napoléon aux éditions Flammarion.



Vincent Rolin

Vincent Rolin est un historien spécialiste de l'histoire militaire du Premier Empire. Auteur d'un ouvrage de référence, Les aides de camp de l'Empereur (Editions Napoléon Ier, 2005), il a également écrit Les hussards 1792-1815 (Soteca, 2009). Il a collaboré au Napoléon Bonaparte publié chez Larousse en 2008.

Il participe régulièrement à la revue Napoléon Ier notamment sur « les historiques des régiments » et « les généraux du Premier Empire ». 






Jean Sagnes

Professeur émérite d’histoire contemporaine à l'Université de Perpignan, il a pour thème de recherche l'histoire des universités, des mouvements sociaux et du Second Empire. Après avoir été Président de l'Université de Perpignan de 1992 à 1997, il fait partie du conseil de gestion de la Fondation de cette université depuis sa création en 2010. Il a notamment publié Le Midi Rouge. Mythe et réalité (1982) et Politique et syndicalisme en Languedoc (1986). Il a dirigé une Histoire du syndicalisme mondial des origines à nos jours (1994) et a collaboré au Dictionnaire du mouvement ouvrier français de Jean Maitron (1973-1997).
Il est l'auteur de Napoléon III. Le parcours d'un saint-simonien (Éditions Singulières) ayant reçu le Grand prix du bonapartisme en 2008. Cette biographie se propose d’entrer plus avant dans la psychologie et le système de pensée de Napoléon III. Car dès sa jeunesse, ce dernier considère le socialisme saint-simonien comme le prolongement des idées napoléoniennes. Jean Sagnes vérifie si cette influence moderniste ne s’est pas exercée sur d’autres domaines que l’économique et le social.
Il a écrit Les racines du socialisme de Louis-Napoléon Bonaparte (Éditions Privat) récompensé du Prix Napoléon III en 2007. Louis-Napoléon Bonaparte, un socialiste ? Cette affirmation a de quoi surprendre. Pour la première fois, un historien publie le texte intégral d'Extinction du paupérisme, accompagné d'une analyse critique et d'une mise en perspective par rapport aux divers écrits socialiste des années 1840. Cet ouvrage permet de découvrir Napoléon III sous un nouveau jour et de comprendre les fondements de sa pensée socialiste.







Steve Sainlaude


Enseignant et chercheur , il a publié deux ouvrages consacrés aux relations franco-américaines durant la guerre de Sécession : La France et la Confédération sudiste (1861-1865) et Le Gouvernement Impérial Et La Guerre De Sécession (1861-1865)
Ces derniers s'appuient sur les travaux de recherche menés dans le cadre de sa thèse.










Anne-Sophie Silvestre

Romancière et médecin, elle a écrit une quinzaine de romans pour la jeunesse sur des thèmes historiques, mythologiques ou plus contemporains.
Son livre Joséphine de Lavalette raconte dans le contexte du rétablissement de la royauté après le départ de Napoléon, la terrible menace qui pèse sur Antoine de Lavalette, comte de l'Empire, accusé de complot contre le roi. Joséphine et sa mère sont résolues à tout tenter pour le sauver.
Son ouvrage La sentinelle de l'empereur raconte comment Claire, 10 ans, et ses deux sœurs accueillent Napoléon de retour d'un an d'exil sur l'île d'Elbe. Elles parviennent à s'introduire dans ses appartements et à remplacer sa garde personnelle pour une nuit.





Roger Teyssou


L'auteur dresse successivement les portraits des trois grands chirurgiens de l'Empire, Heurteloup, Percy et Larrey, et ceux de leurs collègues médecins militaires Coste, ancien médecin chef du corps expéditionnaire français en Amérique et Desgenettes, son successeur. Ils participèrent aux campagnes de la Révolution et de l'Empire, en Italie, en Egypte, en Autriche, en Prusse, en Pologne, en Espagne, en Russie, de Valmy jusqu'à Waterloo, souvent dans des conditions épouvantables, risquant leur vie pour sauver d'autres vies. Oubliées de nos jours, mais très emblématiques d'une génération qui crût en 1789 et resta fidèle à la mémoire de Bonaparte.






Michel Vergé-Franceschi

Professeur à l'université de Tours, Michel vergé-Franceschi est l'auteur d'une Histoire de Corse et d'une biographie de Pascal Paoli, ouvrages couronnés pas l'Académie Française. Son Sampiero Corso a reçu le prix du Livre de la région corse. Il a également publié un livre sur l'enfance de Napoléon et Le Voyage en Corse, anthologie de tous les voyageurs venus dans l'île de l'antiquité à nos jours.










Emmanuel de Waresquiel


Historien, acteur du monde de l'édition en France, ingénieur à l'École pratique des hautes études, il est spécialiste de la France du XIXe siècle, de Talleyrand, et plus généralement de l'histoire des idées et des représentations de la Révolution au début XXe siècle.
Directeur de collections chez Perrin, Tallandier puis chez Larousse, il a entre autres dirigé des ouvrages collectifs comme Le Siècle rebelle, Dictionnaire de la contestation au XXe, ou le Dictionnaire des politiques culturelles en France au xxe siècle.
Il est l'auteur de Talleyrand - Le prince Immobile (Fayard, 2006), Mémoires et correspondances du Prince de Talleyrand (Robert Laffont, 2007), Cent Jours : la tentation de l'impossible, mars-juillet 1815 (Fayard, 2008) et de Talleyrand - Dernières nouvelles du Diable (CNRS, 2009) qui a obtenu le Prix des Ambassadeurs 2012.






Ronald Zins


Ronald Zins est président de l'Académie Napoléon. Il a été président du Souvenir napoléonien et président de l'ACMN. Historien du Premier et du Second Empire, il a collaboré au Dictionnaire Napoléon, sous la direction de Jean Tulard, et publié parmi d'autres ouvrages Le maréchal Lannes, favori de Napoléon et un livre CD, Napoléon raconté aux enfants.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire